Collision en mer de Chine entre un pétrolier et un vraquier

par Yannick Le Manac’h

Incendie Sanchi

(Source : Ministère des transports chinois)


Le 6 janvier 2018, une collision s'est produite en mer de Chine orientale, à environ 160 milles de l'embouchure du fleuve Yang-Tsé-Kiang à l'Est de Shanghaï, entre le vraquier chinois CF Crystal et le tanker panaméen Sanchi. Le CF Crystal, en provenance de Washington (États Unis), transportait 64 000 tonnes de céréales à destination de la province de Guangdong (Chine). Le Sanchi venant de l'île de Kharg (Iran) transportait 136 000 tonnes d'hydrocarbures légers (condensat) à destination de Daesan (Corée du Sud), soit près d'un million de barils pour une valeur de 60 millions de dollars (50 millions d'euros).

Suite à la collision, le Sanchi prend subitement feu et connaît une succession d'explosions. Les nuages toxiques et la chaleur qui s'en dégagent interdisent toute tentative d'assistance ne laissant aucun survivant parmi les 32 membres d'équipage. Poussé par des vents violents, le superpétrolier en flammes dérive pendant huit jours vers la zone économique exclusive japonaise pour sombrer le 14 janvier, par 115 mètres de fond, à 300 kilomètres à l’Ouest d’Amami Oshima, dans l’archipel des Ryukyu. Outre un bilan humain catastrophique, une première estimation des autorités chinoises fait état d'une pollution de l'ordre de 101 km2.

À bord du CF Crystal, les dommages sont relativement limités. Les 21 membres d'équipage sont sains et saufs. Le navire a rejoint le port chinois de Zhoushan pour réparations.

 

Consulter l'article dans son intégralité dans l'onglet "En cas de pollution" , rubrique "Pollution en cours"