Pollution en baie de Saint-Brieuc : Point de situation au 17.06.21 (20h00)

Catégorie : Vigipol
Mis à jour le 22/06/21
Écrit par Claire Lahougue
Affichages : 647

 

Le 14 juin 2021 à 06h30, une fuite d’huile hydraulique a été déclarée par le navire de construction offshore Aeolus en charge des travaux de forage en baie de Saint-Brieuc dans le cadre du projet de parc éolien porté par la société Ailes Marines. Cette pollution, détectée par le satellite Cleanseanet puis confirmée par un avion des Douanes, s’étendait alors de 16 km de long sur 3,3 km de large.

 

État des lieux au 15 juin 2021 (18h00)

 Au cours de la journée, cette pollution n’était plus visible en mer ni par l’avion de la Marine nationale ayant survolé la zone dans la matinée, ni par les trois navires de l’Action de l’État en mer dépêchés sur zone. Avec cette dissipation de la pollution en mer, la préfecture maritime considère que le risque de pollution à terre s’éloigne. Il est cependant encore possible que la pollution soit entre deux eaux, la vigilance reste donc de mise. Des prélèvements ont été réalisés par la gendarmerie maritime ce jour, à la fois à visée opérationnelle (envoyés au Cedre pour analyse du comportement du produit en mer) et à visée conservatoire dans le cadre de l’enquête ouverte sous l’autorité du Procureur de la République de Brest.

 Pour plus de précisions : Communiqué de presse de la Préfecture maritime de l’Atlantique : Chantier éolien en baie de Saint-Brieuc : dispersion naturelle de la pollution maritime. - Préfecture maritime de l'Atlantique (premar-atlantique.gouv.fr)

 État des lieux au 17 juin 2021 (20h00)

La préfecture maritime poursuit la surveillance aérienne et nautique pour repérer l'évolution de la pollution. Le mercredi 16 juin, une légère irisation a été observée lors d'un survol de la zone, à huit kilomètres du fond de la baie de Saint-Brieuc. Celle-ci s'étendait sur une longueur de trois kilomètres et une largeur de cinquante mètres. Il n'est cependant pas possible à ce stade d'attester formellement que les deux pollutions sont liées. Des analyses sont en cours Ce jeudi 17 juin, aucune irrisation n'a été constatée en mer ni par le survol de la zone ni par le navire Thetis. Aucun arrivage de polluant n'a non plus été constaté à terre. 

Pour plus de précisions : Communiqué de presse de la Préfecture maritime de l’Atlantique  du 17.06.21 : Pollution maritime : vigilance maintenue en baie de Saint-Brieuc

Nous demandons donc aux collectivités de rester vigilantes et de poursuivre leur surveillance régulière du littoral et de nous signaler tout arrivage suspect selon les modalités décrites ci-dessous.

  

Recommandations aux collectivités littorales

 Même si l’évolution semble favorable, il convient de rester vigilant quant à la possible arrivée de cette pollution à la côte. Par conséquent, nous demandons aux communes de procéder dans les jours qui viennent à des missions de reconnaissance sur le littoral et de nous signaler tout arrivage suspect au 02 96 15 84 90 (numéro accessible 7j/7 - 24h/24) afin que nous puissions déterminer avec vous les mesures à prendre. En effet, l’évolution du produit en mer, sa toxicité éventuelle, les mesures de précautions à prendre et les techniques de nettoyage à mettre en œuvre demeurent à ce jour inconnues. Vous pouvez aussi nous signaler d’éventuel arrivage par mail à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en nous indiquant la date et le lieu de la découverte (commune et nom du lieu-dit), la quantité de polluant constatée, en joignant si possible des photos.