Rôle de Vigipol

Le Syndicat mixte de protection du littoral breton, communément appelé Vigipol, a été créé pour rassembler les communes victimes de la marée noire de l’Amoco Cadiz afin de faire reconnaître la responsabilité du pollueur et obtenir réparation. Ce combat victorieux et fédérateur a démontré l’intérêt pour les collectivités littorales, premières concernées en cas de pollution, d’agir et de parler d’une seule voix au-delà des clivages politiques.

Fort de 40 années d’expérience, Vigipol défend les intérêts des collectivités littorales face aux risques issus du transport maritime. Il met son expertise à leur disposition tant avant, pendant qu’après une pollution en leur fournissant des solutions adaptées, établies en concertation avec les autres acteurs.

En 2018, il rassemble 115 communes littorales, les départements du Finistère, des Côtes d’Armor et de la Manche, ainsi que la région Bretagne. D’autres collectivités le rejoignent progressivement. Plus il rassemblera de collectivités, plus Vigipol sera entendu pour faire progresser la réglementation en matière de sécurité maritime, les moyens mis en œuvre au large des côtes et la reconnaissance du droit des victimes en cas de pollution.

Une expertise au service des collectivités littorales